Les Invités d'Honneur

Nadine BOUIS - Sculpteur

Invités d'honneur :
2021 - 27ème Salon d'Art de Messein

Nadine BOUIS - Sculpteur

DEMARCHE ARTISTIQUE
« La sculpture a toujours fait partie de sa vie. Cette artiste travaille la terre et la pierre depuis l'âge de dix ans en regardant scrupuleusement les gestes de sa mère dans son atelier de poterie. Ses premières séries inspirées de l'Antiquité et des Arts Premiers laissent aujourd’hui place à une nouvelle expression abstraite, détachée de la figure. Avec la sculpture Lover, l'exemple le plus abouti de sa recherche actuelle, elle reconfigure ses héritages.
Nadine Bouis redéfinit l’identité. Ce processus l’amène à matérialiser le poids de l’imaginaire et la démiurgie de l’aléatoire. Lover est une figure symbolique, poétique, métaphorique. Elle tend vers l’intimité et fait du corps un espace de questionnement authentique dans le temps. Une allégorie d’un moment qui s’arrête pour se solidifier sur une individualité.
Nadine Bouis nous invite à la contemplation esthétique sous une forme lente et douce au regard comme au toucher. Sa force créatrice frappe par la subtilité de son rapport à l’espace et l’évidente présence-absence de l’expressivité de la figure. L’éclatement de la mise en volume, l’évanouissement de la représentation dans la matière suggère une forme de resurgissement unique qui aboutit à la plus inattendue des métamorphoses ».
Caroline Canault. Critique d'art et journaliste. Libération, les Echos, ... 2017

CRITIQUES D’ART
« Prenez, par exemple, son bronze «Lover» (Amant), authentique chef d’œuvre d’art épuré et stylisé à l’extrême, au point de frôler l’abstraction !
C’est indiscutablement une création d’une esthétique et d’un goût exquis ».
Giulio-Enrico Pisani. Ecrivain et critique d'art. Zeitung vum Luxembourg. 10 oct. 2016
« La ligne d’une pierre pentue, pour le visage du Lover, accentue son expression contemplative. L’ébauche d’un nez creusé dans un marbre noir des Pyrénées, dans une apparente simplicité, exalte l’effet extatique. L’artiste a eu le coup d’œil du maître pour limiter son geste sculptural mais aussi le réflexe de fondre dans le bronze cette exceptionnelle expression. L’adorner d’une patine aux reflets bleu-vert et mordorés sublime l’irrépressible attente du Lover vers un baiser de tendresse et d’amour ».
Jean-Louis Avril. Journaliste. Magazine « Univers des Arts ». 2015

Avez-vous vu notre magazine?

Par ici

Nos Partenaires